RELIGIEUSE YUZU/MATCHA : DIEU M’A DONNE LA FOI.
15 avril 2014
AMASAUCE CHAQUE QUINZAINE DANS LE HUFFINGTON POST
22 avril 2014
Show all

159, rue du Faubourg Saint-Antoine, 75011 Paris.
M° : Bastille, Ledru-Rollin, Fadherbe-Chaligny.
Tel : 01 43 46 10 14.
Ouvert du mardi au vendredi De 12h à 14h et de 19h30 à 22h15. Fermé le week-end et le lundi.
MAIS : privatisation de la salle à partir de 12 pers les lundi et samedi soirs – et ça, c’est un bête de bon plan before party.
Le + : Terrasse planquée kiffante à souhait et cuisine 100% italienne en direct live from le marché.
Le – : Compte tenu du +, vous l’aurez deviné : faut réserver.

Ce n’est pas la faute à ses quatorze couverts si notre «Caffé» transalpin est bourré à craquer le soir comme le midi – ses assiettes exemplaires épanouiraient tout un régiment d’affamés, j’en mets ma main à couper. Jésus Christ, mais c’est de la bouffe italienne comme chez la Mama qu’on nous sert ici !

photo-544

Frederica et Fabrizzio, en couple dans la vie comme au fourneaux, ensoleillent les clients de leur accent chantant et d’une carte changée chaque jour au gré des produits du marché : qualité non négligeable à laquelle s’ajoute le charme d’une terrasse surmignonnette, exposée face au sunlight et planquée rue Antoine dans un passage pavé – histoire de kiffer tes pastas alla vongole ou ta sexy pizze au calme et dans la volupté, tout en te fracassant la tronche au rosé avant d’aller rebosser (dis donc, mais on dirait que je suis la reine des bonnes idées.)

photo 3-52

Ce jour-là, au menu : une douce salade de poulpe, fenouil et céleri branche en entrée (10 euros – perso, j’ai opté pour cette bombasse de tomate/mozza aux olives kalamata, 12,50 euros;) suivie de ces excellents raviolis aux pommes-de-terre et au parmesan … servi avec leur spectaculaire jaune d’œuf coulant (18 euros.)

photo 1-81

Sinon, les liguines aux coques et leur parfaite cuisson me procurâtes personnellement un épanouissement corporel profond (16 euros – oui, j’ai mal conjugué le verbe, c’était fait exprès mes chers Watson.) Côté desserts, une sbrisolona de Mantoue (6,50 euros) à se damner : vous savez, ce biscuit croquant italien nappé de mascarpone, et finement concassé. Sans oublier cet exciting fondant au choco amer à 70% de cacao (6,50 euros) – pour se faire une idée, y a qu’à mater la photo.

photo 1-82

Côté vins (et surtout rouges,) une cave bien affûtée, qui aux amateurs de cuvées ritales devrait faire écho: cataratto blanc de Sicile (au verre, 4,50 euros), sangiovese typé (la bouteille, 35 euros.) Bref – du delicioso italiano fresco sympatico, et tout ce que voulvoulo pour dire que c’était molto bueno, et qu’on est fort contento.

Seul bémol (mais qui est aussi le dièse de cette trattoria de poche) : comme toute pépite avec terrasse de moins de 15 couverts, le Caffe Dei Cioppi est vite pris d’assaut. Alors avant de vous pointer, passez un coup de bigot.

photo 4-39

1 Comment

  1. Ca fait longtemps que j’ai envie de tester cette adresse! Ton assiette de Tomates Mozza me fait de l’oeil…!

Répondre à Claire Au Matcha Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *