COOKIES DE MEUF
15 avril 2013
PETROSSIAN : LA BOX
22 avril 2013
Show all

4, rue de la Fontaine au Roi, 75011 Paris.
M° : Goncourt, République.
Tel : 01 43 55 14 40.
Du mardi au samedi de 12h à 14h30 et de 19h à 23h. Fermé le samedi midi.

J’ai vu toute une tablée d’hommes affamés commettre l’adultère sous mes yeux. Non, je n’ai pas passé la soirée aux Chandelles, nom de Dieu – j’ai simplement dîné là où le cheeseburger est plus vertigineux que le plus généreux des décolletés. Je les ai observés, ces hommes, les pupilles submergées d’un dévorant désir, l’impuissance de leurs femmes désarmées face au regard amoureux de leur bien-aimé sur cette assiette ensorcelée; que dis-je, cette planchette, qui fit à tous les hommes attablés plus d’effet que n’importe quelle jarretière Victoria’s Secret.

Dans la famille des Fils à Maman, Club des 5 and co, je voudrais le petit dernier : le Cabinet de sa Majesté. Une petite pépite quai de Jemmapes où même les estomacs les plus insatisfaits en auront pour leur argent et pour leur gosier. L’adresse idéale pour se taper une vache entre potes dans une ambiance château fort et chevalier, sans faire mal au porte-monnaie.

Il y a cette tuerie de «megacheeseburger» au Cheddar et petits oignons frits (18 euros avec bacon); la côte de bœuf d’un kg avec gratin dauphinois et os à moelle (pour deux, 54 euros); le filet mignon en croûte de parmesan avec risotto de coquillettes au chorizo (18 euros); et le tartare de bœuf Charolais au couteau (17 euros). Une option «poisson volant du jour» existe quand même pour atténuer la frustration momentanée des végétariens. Et dans nos verres ? Un côte de Gascogne homemade «cuvée des fils à maman» (5 euros). Et pour les chauds-bouillants qui pensent qu’ils trouveront la force d’aller danser, il y a les cocktails maison (9 euros).

Côté desserts, c’est le pompon : un croquant au chocolat et spéculoos, mousse caramel et noisettes caramélisées à se damner (8 euros); mais surtout, surtout, ce sablé «petit Lu, Nutella, banane et chantilly», une orgie des saveurs de mon enfance à l’effet très madeleine de Proust, et dont je n’ai fait qu’une bouchée, sans me faire prier. Et autant vous dire qu’après ce repas, j’ai dormi comme un bébé.

The perfect adress for starving carnivorous men : bacon & cheddar megacheeseburger, beef ribs for two (or not); «filet mignon »’ crust, beef tartare… Affordable and undoubtedly filling !  

MEGACHEESEBURGER

 photo-174

COTE DE BOEUF

SABLE PETIT LU BANANE NUTELLA

1 Comment

  1. Philippe dit :

    Vraiment très appétissants ces plats. Merci pour cette bonne adresse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *