MARIA MAGDALENA NUTELLA : RECETTE INDÉCENTE DE MADELEINES AU NUTELLA
16 septembre 2013
HOMEMADE BINOUZE : UNE FABRIQUE DE BIÈRE ARTISANALE A PARIS
25 septembre 2013
Show all

62, rue de Seine, 75006 Paris.
M° : Mabillon, Saint-Germain-des-Près. 
Tel : 01 45 21 41 30
Ouvert tous les jours, non-stop de 11h à 23h30.
Le + : terrrraaaasssssseeeee (et y’en a un autre au 19 bis, rue du Mont Thabor dans le 1er.)

Lorsque souffle encore la douce brise estivale, s’installer en terrasse de chez Da Rosa et se laisser guider par la magie de cette carte aux accents hispanisants tout s’en s’enfonçant le popotin dans le moelleux de ces douillets coussins est un enchantement qui frise le divin. Oui oui, le divin. La divinité. La célestitude. Le kiff ultime, quoi.

Déjà, la déco : quel plaisir de s’abandonner à ce boudoirisme à l’effet antidépresseur signé Môssieu Jacques Garcia – le genre d’intérieur qui donne envie de s’éclater la gorge aux Vogues Menthol et le bide à l’Iberico, histoire d’apprendre les bases de la grammaire espagnole avec notre spanish pineco … Vous savez, celle qui peint des nus la nuit en écoutant Gigi l’Amoroso.

Parce que bon, même si le temps n’est pas encore trop salopio, faut dire qu’on a quand même les bowls d’être rentrés de cances-va – et que même si on a beaucoup trop claqué à Ibiza (en fait, je crois que je parle pour moi,) ben on était quand même bien, là bas, avec les tapas, le rhaaaamon bellota, le pan con tomate, la tortilla spagnola et toussa toussa.

Tout en se rinçant les pupilles aux beaux garçons, on se requinque les papilles à la soupe maison (un divin bouillon de légumes avec dés de jambon, pois cassés, haricots blancs, huile d’olive et parmesan; 13 euros), aux assiettes de (copains comme) cochon (10-32 euros), au tartare de saumon (20 euros) et à la ventrèche de thon Germon (25 euros.)

Il y a aussi cette sublimissime burrata (18 euros), ce cultissime club sandwich à l’Iberico Bellota (15 euros) et ce divinissime boudin Christina Parra (17 euros.) La carte des vins est elle aussi plutôt bombasse, avec mention spéciale pour le Pedro Ximenez andalou de 1985 : j’vous l’dis, c’est un avion de chasse.

Bref, de l’orgie méditerranéenne à l’état pur : tantôt spanish, tantôt italish, tantôt portuguish. De quoi faire durer le break estival d’encore un petit poil, et même plus encore pour qui daignera se lâcher à l’épicerie en bas : dans cette véritable caverne d’Ali-Baba, on déniche du Culatello di Zibello (la rolls de la charcut’ italienne), de la poutargue de Messonlogi et du lard de Colonnata. Mon Dieu, mais arrêêêêêtezzzz-moi !!!!

Welcome to the ultimate temple of mediteranean delights, where you’ll undoubtedly fall in love for the Iberian ham, the mozzarella burrata, the risotto, the pan con tomate and the Pedro Ximenez. Bless you, Spaniards !

ORGIE DA ROSA

TARTARE DE SAUMON

COPAIN COMME COCHON

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *