KIFFS DETOX #2 : 8 RECETTES POUR SE SENTIR HEUREUX DES PAPILLES, DU BODY ET DU CERVELET.

VICTOR
13 mai 2014
POTTOKA
23 mai 2014
Show all

KIFFS DETOX #2 : 8 RECETTES POUR SE SENTIR HEUREUX DES PAPILLES, DU BODY ET DU CERVELET.

On m’a souvent dit qu’il fallait faire des choix – j’ai répondu que je voulais tout à la fois.

Salut, moi c’est Gomar, j’ai 25 piges, et le challenge est là : la bouffe et la course à pieds sont mes deux passions; Paris est ma maison; le journalisme culinaire est mon métier; je suis control freak à souhait; et mon côté jeune fille en fleur qui se DOIT de se sentir bonasse est ma foi fort prononcé – mais surtout, je veux faire kiffer mon cerveau et mon gosier à la fois, le tout sans que cela se voit.

Voilà.

Alors quand parfois, je sens que j’ai un peu trop déconné de la fourchettée dans mes périples amasauciens ou simplement que sur le tapis de course, je sue comme un bovin – ben je me dis qu’il n’est pas question de me priver, mais qu’il faut juste savoir kiffer tout en se faisant du bien.

Sauf que le principe du kiff, c’est que c’est encore mieux quand c’est partagé. En fait, c’est juste de la mathématique, héhé.

photo-18

Crédit photo : Dear Muesli

Alors puisque je ne cesse d’entendre qu’autour de moi, les gens sont fatigués, palots et tristounets, je me sens remplie d’une nouvelle mission : les gars, et si je commençais par vous apprendre comment manger ? Y a qu’à prendre les bons réflexes et à remplacer certains aliments par d’autres, vous verrez.

Allez, allons faire un petit tour au marché : voici quelques idées de recettes délicieuses, simplissimes et détox à souhait que vous pourrez vous reproduire volontiers.

Les proportions sont pour une personne, comme ça, z’aurez juste à multiplier. Et je n’ai plus qu’une chose à dire : LE PRODUIT BRUT BORDEL, Y A QUE CA DE VRAI !!!!

1) Recette petit-déjeunez : quinoa-au-lait chaï pistache / cannelle, brugnons et bananus.

ptitdej

Crédit photo : Marie Chevallier

Y a tout bon dans ce petit déjeuner : du quinoa et de la banane pour l’énergie gluten-free, du brugnon pour les vitamines, de la cannelle pour stimuler notre cervelet…

Et le thé chaï, vous connaissez ? C’est un thé indien épicé à base de cannelle, cardamome, gingembre et anis étoilé – dont j’étais devenue guedin en Australie aussitôt l’avoir goûté. Quant au lait (qui apportera la protéine,) z’avez cas utiliser votre préféré : lait de vache écrémé, lait de soja, lait d’amande, lait d’avoine… Y a plus qu’à trancher, en évitant juste les laits déjà sucrés.

150g de quinoa
200ml de lait
1 gousse de vanille
Du thé chaï (le Kashmir Chaï de chez Kusmi est parfait – mais vous pouvez aussi le faire vous même si vous vous chauffez !)
Une poignée de pistaches décortiquées
De la cannelle entière ou en poudre
Une demi banane en rondelle
Un brugnon
Du miel (ou du sirop d’agave) pour sucrer.

On fait chauffer le lait avec la cannelle, le thé et la gousse de vanille grattée – avant d’incorporer le quinoa qui cuira 20 minutes à feu tout doux.

On retire du feu, et on laisse refroidir : la mixture va gonfler. Ensuite, y aura plus qu’à ajouter nos fruits, le miel et notre poignée de pistaches embaumées.

2) Recette apéro (mon moment préféré de la journée, celui du challenge anti-excès) : la guacamolasse «A ma sauce.»

SONY DSC

Crédit photo : Marie Chevallier

L’avocat, c’est juste l’un des aliments les plus extra que notre terre sacrée nous aie donné. Bourré de glutathion (un anti-oxydant qui favorise l’élimination des toxines) et d’acides gras insaturés (ceux que notre corps ne va pas stocker,) il est parfait pour se caler : faut juste prendre le réflexe de l’arroser de jus de citron pour lui éviter de l’oxyder.

Pour cette recette, il vous suffira d’écraser un avocat entier, et d’y ajouter une cuillère à café d’huile d’olive, de la fleur de sel, du poivre et un demi-citron pressé. A parsemer de jolies tomates cerises du marché et de basilic frais pour un apéro 100% healthy. Allez hein, santé ! 

3) Recette apéro 2 : low-fat mini pizza d’aubergines tomates / maïs / mozzarella « A ma sauce. »

photo-17

On le sait bien, toussa : le problème dans la pizza, c’est le combo pain blanc / mozzarella. Du coup, on coupe la poire en deux (ou plutôt, la pizzetta, ahah) en remplaçant la base de pain par une tranche de mozzarella grillée à la plancha.

Du coup, non seulement on se fait surkiffer à l’apéro – mais en plus, on ne culpabilise pas.

3 tranches épaisses d’aubergines pré-grillées au four ou à la plancha
8 tomates cerises coupées en deuxUne poignée de grains de maïs cuits150g de mozzarellaUne cuillère à soupe de pesto vertSel, poivre et basilic frais pour la déco.

En fait, y aura plus qu’à garnir nos bases d’aubergines de tous nos ingrédients comme sur la photo.

4) Recette entrée : la salade qui donne le teint frais comme la rosée.

photo 3-58

Rien de plus simple pour reproduire ce concentré de bêta-carotènes anti-oxydant à souhait, à l’effet aussi purifiant qu’auto-bronzant (mais kesskelraconte, cette folle à lier ?)

photo 2-85

En fait, il vous suffira de couper en petit dés et de mélanger :

1 demi radis daikon (c’est mon préféré, mais ça marche aussi avec du radis noir, ou du radis roséééé)
1 demi melon
2 carottes crues
10 grains de raisin rouge
1 pomme Pink Lady
Huile d’olive ou de noisette, gingembre, curcuma, crème de balsamique, aneth et menthe fraîche pour l’assaisonnement.

photo 1-88

Et si vous voulez vous la faire en plat, z’avez qu’à rajouter des crevettes fraîches décortiquées :

photo-549

5) Recette plat : chirachi E.T Téléphone Maison au riz complet «A ma sauce.»

photo-550

Bourrée de poisson cru (et donc de protéines non transformées,) la bouffe jap’ est idéale quand on fait attention à son fessier – sauf que le riz blanc, c’est pas folichon niveau IG (Indice Glycémique, pour les zinculturés.)

De manière générale, le réflexe a prendre est de remplacer tous les aliments blancs par leur version complète : ce qui favorise le transit en en diminuant l’IG (et donc les «pics de glucides» qui seront directement stockés dans notre cuissot galbé.)

Dans le chirachi a ma sauce, on remplace donc le riz blanc par du riz complet – comme ça, nos papilles sont contentes, et notre body est OK.

Pour le riz vinaigré :
150g de riz rond japonais complet
15 cl d’ eau
2 cuillères à soupe de vinaigre de riz
1 cuillères à soupe de sucre roux ou rapadura
Une pincée de sel.

1) Dans une passoire, on commence par bien bien laver le riz à l’eau froide avant de le laisser égoutter pendant 30 minutes.

2) Dans une casserole FERMEE à l’aide d’un couvercle, on verse le riz rincé et on fait bouillir à feu moyen dans nos 15cl d’eau sans jamais soulever. On continuera alors la cuisson pendant 5 minutes bien comptées.

3) On baisse le feu au max et on laisse cuire 10 minutasses. On soulèvera ensuite le couvercle et on laissera reposer notre riz douillet.

4) Dans une autre casserole, on fait chauffer le vinaigre, le sel et le sucre. Pas question ici de porter à ébullition, mais juste de chauffer. on laissera ensuite refroidir le mélange jusqu’à ce que le sucre soit totalement dissout.

5) On dépose le riz dans un hangiri ou un saladier. Pour le refroidir, on pourra utiliser un éventail (si on se prend pour un geisha) ou une feuille de papier.

6) On finira par verser la préparation vinaigrée sur le riz en plusieurs fois, en mélangeant délicatement pour ne pas écraser nos grains de riz bien-aimés.

Pour la garniturasse :
200g de poisson cru (moi j’aime le sômon)
1 cuillère à soupe d’œuf de poissons (moi, j’aime le sôômon)
1 cuillère à café de wasabi
Quelques feuilles de persil frais
Une poignée de jeunes pousses
Une poignée de carottes crues râpées
Un poquito de concombre finement coupé
Un peu d’oursins si on veut se chauffer.

Une fois le riz refroidi, y aura plus qu’à disposer nos ingrédients en mode coquet… Comme on aura envie de les manger !

6) Recette plat : Saint-Jacques poêlées, pousses d’épinards frais et fenouil braisé à la crème de balsamique pailleté. Ouais ouais.

1796614_694888720558121_1195566333_n

Le must avec les fruits de mer, c’est qu’ils c’est un kiff assuré assez facile à cuisiner, et dont on peut se goinfrer à volonté sans s’engraisser : ils sont bourrés de protéines, de minéraux et d’oméga 3. Du coup, quand j’en bouffe, je me sens presque aussi bonne que Brigitte Bardot sur la plage abandonnée… Ou pas.

Quant aux épinards, inutile de répéter ce avec quoi Popeye nous a tanné. Le fenouil, lui, est rempli de vitamines et aide à digérer – et en plus, il empêche de péter : Fenouil soit loué.

5 noix de Saint-Jacques
50g de pousses d’épinards
1 demi bulbe de fenouil coupé dans le sens de la longueur
Huile d’olive, sel, poivre, crème de balsamique, graines de lin ou de chia.

1) Là encore, je ne vous apprend rien : dans un plat huile d’olivé, on fait braiser au four préchauffé notre fenouil pendant 20 minutes, à 180°C.

2) Pendant les 5 dernières minutes de cuisson, on prépare notre salade et on fait poêler dans l’huile d’olive nos Saint-Jacques rincées pendant 1 minute de chaque côté. On peut aussi se la tenter avec de l’huile de noix de coco, c’est delicioso – mais on évite le beurre, et en règle générale, les produits laitiers. Désolée, mais c’est peu digeste et ça fait péter.

7) Recette plat : mijoté de tofu façon Ratatouille, mon petit rat préféré.

photo-551

Ce que je kiffe avec le tofu, c’est qu’en plus d’être une protéine végétale healthy avec juste ce qu’il faut de bon gras pour la santé, ça chope le goût des aliments et s’associe du coup avec à peu près tout… à condition de savoir l’assaisonner.

Pour cette recette, y a juste à couper en petits dés et à faire revenir à feu tout doux tranquillou :

1 oignon émincé
1 petite aubergine
1 courgette
2 tomates + quelques feuilles de roquette (à ajouter quand le reste est presque prêt)
Thym et laurier frais (ou herbes de Provence) pour l’assaisonnement.

En attendant, on fait mariner 100g de tofu nature ou aux herbes coupés en petits dés dans de la sauce soja sucrée. Y aura juste à ajouter le tofu et sa sauce à la préparation, et à le faire revenir dans notre poêle pendant les 5 dernières minutes de cuisson.

8) Recette dessert : crème brulée au tofu soyeux version no culpabilité.

Mais quelle merveille, ce tofu soyeux ! En plus de choper le goût des aliments comme son pote le tofu «épais», celui-ci est une base de cuisine idéale pour remplacer les œufs et la crème, en version végétale protéinée. Et en plus, il ne renferme que 50 calories aux 100g : une tuerie, je vous disais !

30773447

Crédit photo : Marie Chevallier

200g de tofu soyeux
20cl de crème de soja
1 œuf entier
20g de sucre roux + 3 cuillères à café
2 gousses de vanille grattées.

1) On commence par préchauffer le four à 160°C.

2) On mixe ensemble le tofu, la crème soja, l’oeuf et le sucre.

3) On intègre les gousses de vanille coupées dans le sens de la longueur et grattées dans la crème en prenant bien soin de mélanger.

4) On verse la prépal dans des ramequins plats et on enfourne pendant 12 minutes bien comptées.

5) On laisse refroidir, et on saupoudre chaque crème de notre cuillère à café de sucre roux pour les «brûler» au chalumeau ou au fer. Youhou, c’est prêt ! Et on va kiffer sans culpabiliser…

A bientôt sur Amasaucisse pour de nouvelles aventures diététiques et kiffantes à souhait, parce qu’encore une fois, notre bonne vieille terre renferme bon nombre de petits trésors bruts et insoupçonnés – mais surtout, pas question de se frustrer !

photo-552

photo-553

5 Comments

  1. othermomix dit :

    Vos photos donnent envies de faire la même chose. Je ne sais pas si je pourrais mais je vais adapter cela au thermomix. Merci beaucoup.

  2. Caviar dit :

    Je vais faire découvrir votre blog à ma fiancée, c’est exactement le style de préparation qu’elle adore et que j’aime qu’elle me prépare 🙂 je vais me régaler.

  3. Oussama Muse dit :

    .. miam, miam, vos recettes semblent tout aussi appétissantes que vous, émoi !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *